Crypto-Monnaies : comprendre le mécanisme

On entend de plus en plus parler de Bitcoins et de crypto-monnaies en ce moment, le marché prend beaucoup d’importance et ce n’est pas pour rien. Parmi tous les façons de se faire beaucoup d’argent en peu de temps, l’option qui se démarque la plus aujourd’hui est l”Initial Public Offering” (IPO) en Crypto-Monnaie. Cette dernière profite de la tendance ascendante du secteur et consiste donc à réaliser ce qu’on appelle maintenant une ICO (Initial Coin Offering).

                         
L’IPO a souvent été utilisé par les investisseurs avec comme fin, de gagner beaucoup d’argent, mais plus important, de le faire rapidement. Introduction de société en bourse ou entrée en capital en tant qu’investisseur “providentiel” ou “capital-risqueurs”, la manière importe peu. Le tout pour eux, est d’acheter des actions au prix pré-IPO, donc avant introduction en bourse et ensuite de les revendre à d’autres investisseurs en faisant monter les enchères.

C’est, en général, la manoeuvre utilisée lorsque le risque semble maigre et les revenus potentiels, faciles et importants. C’est souvent le fruit d’un sentiment de maîtrise de la situation de la part de l’investisseur qui croît en la force et la pertinence de ce qu’il achète.

A la fin des années 90, par exemple, des investisseurs avaient investi dans les entreprises dotcom pour quelques centimes, croyant en la force de leur investissement, avant qu’elles ne soient rendus publiques. A la suite de l’entrée en bourse de ces entreprises, ils ont alors pu revendre ces actions au double ou au triple de leur valeur d’alors, tant la demande était pressante, engrangeant des millions là ou les retardataires en on perdu des milliers.

Aujourd’hui, l’argent semble retrouver ce goût facile aux yeux des investisseurs et les IPO se remettent à fleurir un peu partout. Mais si le temps a passé, le marché a changé, et donc il ne s’agit plus aujourd’hui d’investir dans des actions de société mais bien d’investir dans la crypto-monnaie, nouvel « El Dorado » des investisseurs. Ainsi, ils investissent dans des crypto-monnaies publiques, et créent et distribuent des équations de minages à des participants via un crownfunding.

Avec le temps, ces investisseurs ont réussi à faire parler d’eux et des ICO, et bien-sûr de gagner, eux et ceux qui les ont aidés, des millions de dollars. Par exemple, une ICO pour un projet nommé Bancor a cumulé 153 millions lors d’un crowdsale. Ou encore, l’ICO Tezos, qui a récolté le montant record de 232 millions en Bitcoins et Ether. La liste va grandissante, et ne semble pas prête de s’arrêter. Nous devrions donc continuer à entendre parler de ces ICO encore un petit moment.

Souscrivez

Souscrivez à notre newsletter