Le Bitcoin, un concept plus important qu’Amazon ou Apple ?

Le Bitcoin, plus gros qu’Amazon et Apple ? C’est en tout cas ce que semble penser Catherine Woods, PDG de Ark Investment Management et journaliste au Wall Street Journal, dans une interview accordée à PBS.

Le Bitcoin, plus que jamais, pertinent au yeux du grand public.

Dans cette interview dirigée par le journaliste de PBS Charlie Rose, Catherine Woods, interrogée sur le futur des crypto-devises et des DLT (Blockchain), a affirmé sans détour que le Bitcoin pourrait à terme être un concept plus important et plus rentable qu’Amazon et Apple. Alors que sa société se focalise sur les technologies innovantes, disruptives et sources de profit, elle semble s’intéresser de près à l’ascension fulgurante des monnaies digitales.

Extrait :

« La capitalisation du bitcoin, si on y inclut Bitcoin Cash, dépasse les 100 milliards de dollars. C’est arrivé, et c’est arrivé vite, ce n’est qu’une fraction de la capitalisation d’Apple ou Amazon, mais nous pensons que c’est un concept bien plus important que l’un ou l’autre. »

Les banques à la peine

Alors que l’interêt du public pour les crypto-monnaies va grandissant proportionnellement à la prise de valeur du Bitcoin, Catherine Woods s’est vu interrogée sur le renouveau, apporté par le Bitcoin, faisant de l’ombre aux banques mondiales. Comme vous le savez certainement déjà, les crypto-devises permettent d’effectuer des transactions sans intermédiaires, mettant en lumière la raison pour laquelle la plupart des PDG des grandes banques mondiales s’y opposent.

C’est néanmoins cette défiance des banquiers vis-à-vis de ces dernières qui crée et accentue l’engouement du grand public pour le Bitcoin & Co. Alors que le système bancaire mondial semble être de moins en moins cautionné, car étant jugé comme un système corrompu et en place depuis trop longtemps, les crypto-devises représentent aujourd’hui une vraie alternative.

Le Bitcoin continue à effrayer les grandes banques mondiales. crédits: CoinTelegraph

Alors que Jamie Dimon, le PDG de JP Morgan Chase, avait désigné le Bitcoin comme une « énorme fraude », Woods a également été interrogée à ce sujet.

Extrait :

« En fait, cela attise l’intérêt du public [pour le bitcoin]. Vous avez Jamie Dimon, un personnage très connu du grand public, ainsi que Howard Marks d’Oaktree et Jim Chanos, tous pessimistes. Fait intéressant, la semaine suivant les commentaires de Jamie, James Gorman, le PDG de Morgan Stanley et Lloyd Blankfein parlaient du Bitcoin sur un ton très différent et je pense que c’est parce qu’ils commencent à voir des opportunité de trading. »

 

Souscrivez

Souscrivez à notre newsletter