80 % des banques centrales se montrent favorables au Bitcoin et à la Blockchain

Selon une récente étude anglaise, les banques centrales du monde entier sont majoritairement favorables à la technologie Blockchain et prévoient de l’utiliser dès les prochaines décennies.

Le bouleversement des échanges numériques est en marche. L’étude menée par Dr Garrick Hileman & Michel Rauchs, du Cambridge Centre for Alternative Finance est explicite : 20 % des banques centrales interrogées ont indiqué qu’elles utiliseront la technologie Blockchain d’ici deux ans, et 40 % d’ici une décennie. 

Parmi les répondants, beaucoup ont refusé de donner des délais, mais ont indiqué que la technologie Blockchain figurait en tête de leur liste de priorités. Les résultats indiquent ce que de nombreuses études de marché avaient déjà noté, à savoir que le secteur bancaire commence à saisir la puissance de la technologie Blockchain.

Quant à l’usage qu’elles entendent faire de cette technologique, les banques centrales ont indiqué qu’elles étaient plus intéressées à utiliser la technologie Blockchain pour les plateformes ou les protocoles de permissions, mais qu’elles étaient également très intéressées par Bitcoin et Ethereum. Au point de désirer créer leur propre crypto monnaie. L’étude précise que 80% des banques interrogées menaient des recherches en ce sens.

 

Numérama

La Banque des règlements internationaux encourage cette initiative : elle estime dans son dernier rapport trimestriel qu' »il est essentiel que les banques centrales, garantes de l’impression et de la circulation des monnaies, étudient la possibilité d’émettre leur propre cryptomonnaie.

L’avantage d’une cryptomonnaie propre à la banque centrale pour le consommateur est qu’elle offrira à ce dernier une forme d’anonymat, de même que le cash le permet.

L’établissement financier cite ensuite le cas de la Suède, très avancée en matière de digitalisation des paiements. Ainsi fin 2016, plus de 5 millions de suédois (soit plus de 50% de la population) utilisaient l’application Swish. Celle-ci leur permet de transférer de l’argent de leur banque directement et sans délai. Un exemple qui pourrait bientôt inspirer de nombreuses banques centrales. 

 

Souscrivez

Souscrivez à notre newsletter